Les Français à la fête, du beau monde au Jour 3

(Photo: Tomas Stacha/WPT)
© (Photo: Tomas Stacha/WPT)

Après 10 heures de poker samedi, Gregory Luttke-Grech s’est installé en tête du Main Event WPT DeepStacks Brussels à 1200€ l’entrée qui a rassemblé 482 entrants.

Les 17 derniers survivants sont assurés d’un gain de 4400€ et reviendront dimanche pour l’ultime journée du tournoi, avec des niveaux de 60 minutes et sur le level 10 000 – 20 000 (20 000).

LE COVERAGE COMPLET DU JOUR 2

Gregory a connu une journée linéaire lancée par une énorme rencontre contre le chipleader du Jour 1b, il a eu les bons timings ensuite pour finir avec plus de 2 millions et plus de 100 blindes pour la reprise. Le maillot jaune est le seul dans ce club bien que 5 autres joueurs aient emballé au moins un million de jetons soit 50 blindes au moins pour la reprise. Paul Pires-Trigo martyrisait le online il y a quelques années, il a terminé en trombe pour se glisser dans le sillage du patron provisoire.

Cinq Français sont dans ce Top 7 de millionnaires, accompagnés par l’Espagnol Javier Zarco, dans le peloton de tête toute la journée. Jean-René Fontaine, Théo Sastre-Garau, Julien Loire et le Grec habitué du Grand Casino Brussels Evangelos Beichrakis sont aussi encore là. Ces premiers de la classe ont montré un bon niveau pour marquer le tournoi de leur empreinte.

Andrea Ricci n’est pas si loin et l’Italien aura de quoi poser des mal de crâne à ses adversaires dimanche lors du Jour 3. Alexandre Reard s’est donné un peu d’air sur la fin et aura aussi au moins 30 blindes, tout comme le Néerlandais Paul van Oor, troisième de l’ultime édition pour 53 000€.

La dernière femme en course, la Japonaise Yuri Ishida et le Français Sonny Franco  sont au dessus des 20 blindes et les derniers de la classe seront dangereux en cas de bon départ lors du Final Day.

Gilles Huet aura 15 blindes et le bouton à la reprise, Garry Hasson ne va pas donner ses jetons et Abou Sy non plus. Ce trio n’aura pas le droit à l’erreur, dimanche pour la reprise du tournoi et du reportage en direct de Bruxelles.

Gilles Huet

Le Jour 2 avait débuté à 14 heures samedi avec 177 joueurs pour 63 places payées et un min-cash à 2000€. 37 joueurs ont sauté lors de la première heure dont Nazim Guillaud, Jean-Philippe Schoonbrood ou encore Bruno Soutavong.

Ludovic Sultan, Pierre Zerbib, Mohamed Mokrani, Michal Mrakes, Rico Roumen, Patrick Prijot et Mohamed El Bakkouri n’ont pas vu la première pause alors que Gregory Luttke avait déjà fait contre pour un pot d’un demi-million chez Salim Sefiat, chipleader à l’issue du Jour 1b.

Michel Leibgorin, Pierre Neuville, Salvatore Alessi, Roger Taieb ou encore François Tosques ont été éliminés avant le goûter et ils n’étaient plus que 75 après 3 grosses heures de jeu. Abdel Chenoufi, Laurent Polito, Slima Macalou et Aliosha Staes vont s’incliner juste avant les places payées.

Verdict identique pour William Kassouf (66e) et c’est après une dizaine de donnes en main par main que Stevan Gvozdenovic a fait la bulle (64e), éliminé par Gary Hasson après 5 heures de poker.

Ils n’étaient plus que 60 au retour de la pause dîner et Isabel Baltazar (49e), Mourad Tounnouti (54e), Gianluca Bucchino (42e) ont alors rendu les armes. Tandis que Paul van Oort prenait la tête du tournoi, Jordon Terry, chipleader incontestable du tournoi à l’issue des trois journées de départ, voyait son parcours s’arrêter en 37e position.

Salim Sefiat voyait son parcours se finir en 30e place sur les coups de minuit et le rythme s’accélérait dans les deux dernières heures avec la fin de la remontada de Pierre Merlin (23e) mais aussi les sorties de route d’Omar Lakhdari (28e), Fred Hebette (26e), Mathieu Rabalison (25e).

C’est finalement Quentin Thavisouk qui a clôturé la valse des éliminations après 10 niveaux d’une heure pour un Jour 2 intense!

Reprise du reportage dimanche à 14 heures… il ne pourra en rester qu’un.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire