Reard et Lakhdari en patrons, Abdellatif, van Oort, Selides, Faggioli & Duta au Final Day

Alexandre Reard

Ils étaient 149 au départ du Jour 2 et, après 12 niveaux d’une heure, ils ne sont plus que 16 en lice au Grand Casino Brussels, tous assurés d’un gain de 4 600€.

Dimanche, le grand vainqueur du Main Event WPT DeepStacks Brussels à 1200€ l’entrée empochera 94 000€ ! En pole position après une longue bataille, le Team Pro Unibet Alexandre Reard. Habitué des grosses performances en Belgique, le Français expatrié au Pays de Galles a frôlé la sortie de route avant de planer sur la fin de journée. Il reviendra avec 120 blindes et le Maillot Jaune.

Il devance d’un rien au autre animateur du Jour 2, le fantasque Omar Lakhdari (103bb) qui a régalé tout du long en croisant des joueurs comme Anton Morgenstern ou Paul van Oort (37bb). Les deux Français ont près du tiers des jetons en circulation…

Le Roumain Florin Duta (8bb) est dernier de la classe mais il rehausse un casting intéressant puisque Jonathan Abdellatif (53bb) ou Ugo Faggioli (15bb) et Mathieu Selides (18bb) sont encore en lice à l’aube du final day qui reprendra dimanche à 13 heures sur les blindes 10 000 – 20 000 (20 000). Les Néerlandais Clyde Tjauw Foe (17bb) et Paul van Oort seront aussi des adversaires redoutables pour une journée à suivre en direct ici même.

Du beau Monde dans l’argent

Les 55 derniers survivants du tournoi ont commencé à se partager le prizepool de 462 010€, samedi sur les coups de 20 heures, 45 minutes après la fin de la pause dîner. Gaëlle Baumann, Gilbert Diaz, Leandro Armino, Said Tahar, Nicolas Ribeiro ou Gilles Huet avaient déjà sauté depuis longtemps.

Avec un sortant toutes les 3 minutes pendant plus de 4 heures, le rythme a été intense pour arriver à la bulle. Sauvé par le destin quelques minutes plus tôt, Ali Chaieb s’est ensuite fait craquer les Rois pour finir à la pire place, bubble-boy et dernier joueur à repartir les mains vides. A ce moment là, Dino Marsani (31e) et Mickael Erbil (23e) dominaient le tournoi.

Kalidou Sow

Après l’explosion de la bulle, une vingtaine de joueurs ont sauté, au moins un peu plus riche d’un min-cash à 2000€. Sandro Pitzanti, Davidi Kitai, Kuli Sidhu, Nazim Guillaud, Niko Koop n’ont pas eu le temps de rêver tout comme la seule femme payée du tournoi, Katharina Sohren (49e).

Abou Sy a enchaîné une troisième place payée sur ce tournoi (45e) même s’il avait fait les demi-finales lors de ses deux précédentes venues. Auteur d’une partie solide, Paul Tedeschi s’est classé 39e alors que le reg’ du Viage Gianluca Bucchino s’est incliné en 35e place.

Yves Senterre (32e), le champion WSOP Antonin teisseire (30e), le Britannique Chris da Silva (29e) ou encore le finaliste de la dernière édition Julien Loire (28e) ont eux raté les trois dernières tables de peu. Loire s’est incliné face à Alexandre Reard aux avants-postes toute la soirée.

Aux autres tables, Lakhdari et Abdellatif imprimaient le rythme, Anton Morgenstern (26e) et Michel Leibgorin (24e) calant dans les deux dernières heures. Kalidou Sow a lui bien représenté, sautant au portes du Jour 3, dernier sortant du Jour 1, en 17e position après une ultime rencontre avec les Flèches !

Rendez-vous à 13 heures pour la conclusion du tournoi. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire